“Even now, two years later, those few minutes were more vivid than any since[...]”   (2022).


It’s Still Vivid – Vivid Like That Crushed Flower on the Street.
(2022).



Il y a plusieurs fissures dans le solage, that’s a shame. (2021).


Ce n’est pas rien, ce n’est peut-être pas grand-chose, mais ce n’est pas rien. Un projet de Marc-Olivier Hamelin en collaboration avec Gabrielle Brais Harvey, Janick Burn, Antoine Charbonneau-Demers, Sabina Chauvin-Bouchard, stvn girard, Zoé Julien-Tessier, Pier-Antoine Lacombe et Karina Pawlikowski. (2019). 


It Is About Finding a Method to Integrate Those New Voices. Getting to Know the Double, dont les oeuvres combinent des récits personnels et des explorations d'autres auteurs. (2018).




ll s’agit de trouver une méthode pour intégrer ces nouvelles voix. Connaitre le double, «[…] whose works layer personal narratives with explorations of other [1]. (2018)
[1] Moyra Davey: Les Goddesses/Hemlock Forest. (2017) , [En ligne], http://www.artbook.com/9780998632605.html. Consulté le 20 février 2018.




Il y avait là trois structures (langagière, intérieure ou physique) ; « J’y retourne moins souvent qu’avant ». (2017).





Le crédit photo revient à Pier-Antoine Lacombe pour les projets Il y avait là trois structures (langagière, intérieure ou physique) ; « J’y retourne moins souvent qu’avant »., ll s’agit de trouver une méthode pour intégrer ces nouvelles voix. Connaitre le double, «[…] whose works layer personal narratives with explorations of other, It Is About Finding a Method to Integrate Those New Voices. Getting to Know the Double, dont les oeuvres combinent des récits personnels et des explorations d'autres auteurs. et Ce n’est pas rien, ce n’est peut-être pas grand-chose, mais ce n’est pas rien.
Le crédit photo revient à Donald Trépanier pour le projet Il y a plusieurs fissures dans le solage, that’s a shame (image 1 à 3).
Le crédit photo revient à Gerard Borràs pour le projet It’s Still Vivid – Vivid Like That Crushed Flower on the Street.

Mark